Les adultes:

Selon son fondateur, le baron Jigoro KANO, professeur de lettres puis haut fonctionnaire de l’éducation nationale nippone, le judo est une méthode d’éducation complète à la fois du corps et de l’esprit.

Elle utilise certains procédés de combat de l’ancien jiujitsu, art militaire ou l’esquive tient une place capitale, et permet à l’adepte bien entraîné de vaincre un adversaire plus puissant, voire même armé.

Le judo offre les moyens de projeter ou d’entraîner l’adversaire au sol, de l’y maîtriser, puis de le contraindre à l’abandon sur la menace d’une dislocation douloureuse, à moins que l’on ne juge plus utile celle d’un étranglement entraînant une perte de connaissance.

Malgré ce programme sévère, la pratique du judo sous la direction de professeurs spécialisés ne présente aucun danger pour une personne en bonne santé, quel que soit son âge ou son sexe. Une technique appropriée rend possible de tomber sans dommage ni désagrément, les dislocations sont progressives et dosées, et même pour les cas extrêmes, très rares, des techniques de réanimation sont étudiées.

IMG 3001

Photo - Thomas Pedretti

Tous les muscles et le système nerveux sont sollicités graduellement, en respectant les exigences de la mécanique et de la statique du corps humain.

Les procédés du médiéval jiujitsu, par trop empiriques ou dangereux à cause de leurs risques de blessure (coups, torsion de doigts, etc...) ont été éliminés, ou bien sont étudiés durant des exercices spécifiques, de manière conventionnelle autant qu’inoffensive.

Les conventions d’entraînement sont telles qu’elles rendent possibles l’assaut amical et la compétition sportive, et font du judo un exercice varié et passionnant pour les jeunes et les adultes.

IMG 2773

Photo - Thomas Pedretti


Les enfants:

Après avoir conquis les adultes du monde entier, le judo est devenu fort populaire chez les enfants.

Spécialement pour l’enfant, le judo constitue une éducation physique amusante et attrayante, grâce aux motivations qu’elle éveille. Tandis que le corps en son ensemble est mis à contribution, développé et progressivement endurci, le caractère de son côté ne tarde pas à s’affermir. Le judo constitue pour le jeune une école de courage et de persévérance.

Actuellement de nombreux parents, conseillés par les pédagogues, les psychologues et les médecins, confient leur progéniture aux salles de judo spécialisées pour les enfants et les adolescents.

Le judo permet à l’enfant, particulièrement brimé par les contraintes sociales de la vie moderne, d’extérioriser son agressivité encore fruste, et soit de la développer, soit de la dompter. Il stimule le nonchalant, le timoré, tempère et discipline le violent et le colérique.

Se mesurer sans blesser, s’affermir sans détruire, se plier à la discipline élémentaire indispensable dans la salle de judo, s’efforcer de gravir l’encourageante échelle des grades, se défier ensuite dans le combat sportif, tout cela confère au jeune un sentiment de sécurité, une assurance qui facilitera son intégration sociale et le suivra toute sa vie.

Le judo, régulateur efficace de l’agressivité juvénile, permettra à l’enfant de traverser sans encombre la période de la “jungle de la cour de récréation”, puis celle des gangs d’adolescents. Il hâtera chez le jeune la résolution du dilemme : “manger ou être mangé”, et la découverte du sentiment constructif du principe d’entraide sociale.

L’âge favorable pour une inscription à des cours de judo pour enfants se situe entre 7 et 8 ans. Auparavant, il est possible de familiariser l’enfant avec le judo par des leçons préparatoires ou le jeu tient une grande place. Dans tous les cas, l’accord du médecin de famille est vivement conseillé.

IMG 2737

Photo - Thomas Pedretti


Plus d'infos sur le judo:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Judo

JUDO JIUJITSU INSTITUT / JUDO CLUB DE GENEVE
24 rue Goetz-Monin 1205 GenèveCase postale 116 - 1211 Genève 12 ChampelTél. / fax + 022 321 20 03  
info@aikigeneve.ch